« Un autre monde est possible », Chemins de traverse : le dernier livre du nouveau PDG de Danone

5 septembre 2014

Franck Riboud, l’actuel président de Danone vient de passer la main et de nommer comme son successeur son bras droit : Emmanuel Faber. Une figure remarquable que ce nouveau PDG comme l’illustrent ses deux ouvrages, dont le dernier : Chemins de traverse, vivre l’économie autrement, est paru en 2011.

Un livre passionnant, écrit sur un ton très personnel, où l’on découvre qu’on peut effectivement être placé au plus haut niveau de la finance tout en étant chrétien. Ce catholique pratiquant, ayant grandit dans le Champsaur, marié et père de trois enfants, raconte comment fraîchement sortit d’HEC il rentre consultant au sein du cabinet de conseil en stratégie et management Bain & Co. Il découvre alors la sphère de ceux qui nous gouvernent, le monde de la finance, « leur monde » selon les propres dires de son patron d’alors. Ce bourreau de travail, exigeant avec lui-même comme avec les autres, nous relate les étapes cruciales de son cheminement : ses rencontres avec des personnes exceptionnelles, la crise économique et ses dessous, sa participation au Forum social mondial en marge de celui de Davos, ses nombreuses interrogations (sur le « juste prix » notamment) et ses débuts de réponse...
Parmi ses rencontres, il faut citer celles décisives avec cette femme du coin de la 42e Rue avec son free hug accolade gratuite ») ; ce conducteur de taxi, Leon, qui traverse les faubourgs du Queens dans sa limo noire ; Martin Hirsch qui participe à plusieurs de ses projets ; ou enfin avec Mohammed Yunus, prix Nobel de la paix pour ses innovations en matière de micro-crédit.
C’est avec ce dernier et Franck Riboud, qu’il monte entre 2005 et 2006 leur entreprise commune, la Grameen Danone Foods. L’entreprise située au Bangladesh contribue au développement local de la ville de Bogra, en produisant des yaourts hautement nutritifs à très bas prix, fabriqués et commercialisés suivant les principes du commerce équitable. Mais là encore, il expérimente que faire le bien, selon nos propres critères, ne va pas sans poser des problèmes insoupçonnés au niveau local. Enfin, en 2006, Emmanuel Faber pilote la création du fonds Danone Communities qui développe des projets d’entreprises sociales partout sur la planète. A ce propos son chapitre consacré au « copyleft » en passionnera plus d’un !
On découvrira ainsi au fil des pages, très bien écrites, cette volonté de tenter de concilier richesse économique et développement humain, déjà mise en exergue lors du célèbre discours du fondateur de Danone en 1972. Bref, après une telle lecture, vous n’achèterez plus un yaourt Danone comme avant !