Pour moi, vivre c’est le Christ

27 octobre 2010

Père Maurice Zundel, Un autre regard sur l’Eucharistie, textes inédits présentés par Paul Debains, réed. du Jubilé, 2006, 230 p., 16 euros

"Pour moi, vivre c’est le Christ" (Phil.1/21). C’est à cela que nous sommes appelés. C’est là le centre de notre vocation et ce qui nous est confié, tout le bien qui nous advient par l’appel de Jésus-Christ, par le don de sa grâce, par notre union avec lui en l’Eucharistie, tout ce bien, c’est la vie divine elle-même. Dieu se communique à nous pour que sa vie devienne la nôtre, et la nôtre la sienne. Il s’agit donc constamment de retrouver ce niveau, de nous mettre en face de ce don incomparable et de prendre soin en nous de la vie divine. "Ce n’est plus moi qui vit, dit encore Saint Paul, c’est le Christ qui vit en moi." (Gal.2/20)." (Maurice Zundel, retraite de carême au Vatican, février 1972).

Suite à notre journée de formation des catéchistes sur l’Eucharistie, voici donc le très bel ouvrage à lire et à relire du Père Maurice Zundel (grand prêcheur suisse itinérant, mort en 1975) : Un autre regard sur l’Eucharistie, textes inédits présentés par Paul Debains, réed. du Jubilé, 2006, 230 p., 16 euros. Après : Un autre regard sur l’homme (ed. du Jubilé, 1996) et Le problème que nous sommes (ed. du Jubilé, 2000), cette troisième petite anthologie des écrits du Père Maurice Zundel est en effet consacrée à l’Eucharistie.
La structure est toujours la même, simple, rapide et efficace. Un choix de courts textes, au style limpide et profond. Chaque extrait incite au silence, suscite la raison, provoque la foi et surtout nous invite à nous convertir. Afin de pouvoir redire avec Saint Augustin, comme aimait tant le faire le père Zundel, "Tard je t’ai aimée, Beauté si ancienne et si nouvelle, et pourtant tu étais toujours avec moi mais moi, je n’étais pas avec toi !".
 
Ces quatre-vingt douze extraits de Maurice Zundel, à ouvrir au hasard et souvent, nous aideront ainsi à aimer davantage l’Eucharistie, à la vivre en communauté -car son mot clé est "ensemble"-, pour mieux aimer nos frères universels. L’Eucharistie n’est pas un rite magique, elle est l’aboutissement du mystère de la Trinité, la présence réelle qui nous transfigure déjà… "Le mystère du Christ n’est pas achevé, il manque quelque chose, c’est saint Paul qui nous me dit, il manque quelque chose au mystère du Christ pour que le Christ soit vraiment la Tête de toute l’humanité. Il ne suffit pas qu’il ait donné tout son amour, ni qu’il soit une présence totale intérieure à chacun de nous, il faut encore que chacun de nous ferme l’anneau d’or des fiançailles éternelles, et apporte ce "oui" de tout son être et de toute sa vie qui fera de cette présente du Christ une présence visible, tangible, expérimentale, accessible à chacun. Si le Christ n’est pas aujourd’hui une Présence que l’homme de la rue pourra reconnaitre en nous, autant dire qu’il n’existe pas pour l’homme de la rue » (pp. 111-112).

Les deux autres ouvrages recommandés par le Frère Jean-Dominique Dubois lors de la journée du 11 octobre dernier sont : L’Esprit de la Liturgie de Joseph Ratzinger, ed. ad Solem, 2007, 18 euros et Les Seuils de la Foi, Entrer dans la foi avec la Bible, Jalons pour une catéchèse d’adultes, Institut International Foi Art et Catéchèse, Editions Parole et Silence, 2009, 35 euros, 400p. (cf. recension à venir).