L’enfance de Jésus de Benoit XVI : un magnifique livre à offrir à Noël

12 décembre 2012

Joseph Ratzinger-Benoît XVI, L’enfance de Jésus, Flammarion, nov. 2012, 190 p., 15 €.

« D’où es-tu ? » Demande Pilate à Jésus... Le savons-nous vraiment ? Jésus à Césarée de Philippe pose lui-même la question à ses disciples : « pour vous qui suis-je ? ». Avec ce petit livre magnifique notre Saint Père tente de répondre à cette question fondamentale, puisant continuellement dans les Évangiles, mais aussi dans tout l’Ancien Testament. Ainsi, par exemple, Mathieu ne peut-il répondre à cette demande sans revenir sur Abraham et David.
 
Voici une invitation à contempler, pour toujours plus l’aimer : Jésus Christ enfant, vrai homme et vrai Dieu ; mais aussi un livre qui s’adresse à chacun de nous, pour qu’y grandisse la foi.
 
A la suite de Jésus, qui trouve son origine et sa vie dans son Père, nous sommes également appelés, par la foi, à une nouvelle naissance : à devenir des fils de Dieu, à trouver en Lui notre véritable origine.
« qui croit en Jésus entre, par la foi, dans l’origine personnelle et nouvelle de Jésus, reçoit cette origine comme origine propre. En eux-mêmes, tous ces croyants ont été avant tout »engendrés par le sang et la volonté de l’homme« . Mais la foi leur confère une nouvelle naissance : ils entrent dans l’origine de Jésus-Christ, qui désormais devient leur origine même. En vertu du Christ, par la foi en Lui, ils sont à présent engendrés par Dieu. » (p. 24).
Et comment naître de nouveau ? Par l’écoute répond le Saint-Père, suivant la grande tradition de l’Eglise scrutant l’épisode de l’Annonciation : « Marie devient mère par son »oui« . Les Pères de l’Eglise ont parfois exprimé tout cela en disant que Marie aurait conçu par l’oreille -c’est-a-dire par son écoute. A travers son obéissance, la Parole est entrée en elle et, en elle, elle est devenue féconde. Dans ce contexte, les Pères ont développé l’idée de la naissance de Dieu en nous à travers la foi et le Baptême, par lesquels le Logos vient toujours à nous de nouveau, en nous rendant enfants de Dieu. » (p. 58).
Puissions-nous à Noël, en cette année de la foi, recevoir cette grâce inouïe d’engendrer en nous Jésus-Christ et ainsi devenir vraiment des enfants de Dieu !
Car si Jésus est aussi le fils de Joseph, le juste, à douze ans, il n’hésite pas à corriger sa mère qui le retrouve angoissée dans le Temple : « je suis chez mon Père. Ce n’est pas Joseph mon Père, mais c’est un Autre -Dieu lui même. C’est à lui que j’appartiens, chez lui, je me trouve. » (p. 177).

Bref, Benoît XVI nous offre ici un ouvrage facile à lire, une véritable « porte d’entrée » à ses deux précédents livres sur Jésus. A lire et a offrir sans modération !